Friday, November 6, 2009

Zap Mama: Toma Taboo



Portrait d'un peuple heureux
Ils ont conquis la Lune, et nous on se demande
à quoi ça sert, cet astre nu comme un fromage.
Ils se sont massacrés pour être un peu plus libres,
au Bangla Desh: à deux poignées de riz par jour,

vous parlez d'une affaire! Et ça coûte combien,
cette sonde envoyée sur Mars et sur Vénus
où de toute façon il fait trop chaud pour vivre?
Ils ouvrent des musées: c'est à n'y rien comprendre,

ces ronds qui sont carrés, ou ces taches trop rouges.
Ils font des plans pour l'avenir; et le présent
alors? Ils ont, c'est entendu, plus de pétrole
que nous, et cependant pour la douceur de vivre,
ils devront repasser: le bistrot où l'on cause,
les copains, le tiercé, le beaujolais tout jeune.--Alain Bosquet "Sonnets pour une fin de siècle."
_____________
They've set foot on the Moon -so what?
That satellite as bald and bare as a Gruyère.
They've slaughtered each other for freedom's sake
in Bangla Desh. At two handfuls of rice a day,
Big deal! The probes they sent to Mars and Venus,
Whatever did they cost? It's far too hot
to live there anyway. They keep on opening
art galleries: who can make head or tail
Of all those reddish splotches and square circles?
They draw up plans for the future: what about
the present? I know they have more oil than us,
But as for the good life -- pardon me while I laugh.
They'll have to try harder than that. The bistro on the corner,
your mates, the betting-shop, the beaujolais nouveau.